Little mermaid

De retour sur le blog après plusieurs mois d’absence, j’avais envie de vous présenter une tenue cousue pour ma Rose à l’automne dernier.

Photographiée en novembre, je ne pensais pas la garder aussi longtemps dans ma besace. Mais parfois, les choses s’enchaînent si bien que le flot tranquille dans lequel on se trouve nous berce tranquillement, nous enrichit puis nous fais oublier toute notion de temps.

Ces derniers mois, j’ai peu créé mais j’ai beaucoup observé, lu et écrit. Et je me suis rappelée comme il était bon de s’échapper et partir à la rencontre de nouveaux horizons, découvrir de nouvelles choses qui deviendront des influences avec le temps. Toute mon adolescence ! C’était une période nécessaire et pour être tout à fait honnête, elle se prolongera sur 2021.

Lasse du productivisme général marquant notre époque, mes apparitions ici seront probablement succinctes mais toujours sincères.

Pour cette tenue, tout part d’une silhouette dessinée rapidement, de lignes aux accents sixties puis d’un coup de cœur pour ce tissu holographique. Destiné à l’ameublement, je l’ai trouvé chez Mondial tissus. Un clin d’œil et une évidence auront suffi à me convaincre d’en faire un tissu de confection. Le côté sirène m’a plu, j’étais sûre qu’il plairait à ma fille aussi et immédiatement, il m’a rappelé les robes de Paco Rabanne.

Ceux qui me suivent depuis longtemps savent que je fonctionne par visions et associations d’idées comme les surréalistes, mes premières influences.

Au côté déchaîné et joyeux du tissu sirène, j’ai souhaité associer une blouse aux lignes sages afin d’équilibrer la silhouette de Mademoiselle. La blouse Col Claudine des Nouveaux Intemporels pour enfants était parfaite : un coupon de liberty Peacock acheté il y a des années sur Motif personnel, du passepoil doré, des boutons nacrés et le vêtement était complet.

Je trouve que cela fonctionne bien, évidemment cela reste une question de goût et pour être honnête, la jupe ne fait pas partie de la garde-robe quotidienne de Mademoiselle. J’ai adoré créer cet ensemble; d’ailleurs si vous pouvez vous le permettre, je vous recommande vivement d’exercer vos talents sur un tissu Liberty pour sa facilité à coudre qui en fait un plaisir et son rendu final qui illumine n’importe quelle pièce (ou objet). Ces deux observations justifient, à mes yeux, son prix. Vous pourrez la voir portée ici. Concernant le tissu holographique, c’est assez surprenant mais il était facile à coudre, sa rigidité lui confère une tenue intrinsèque, il est donc facile d’en faire un vêtement aux lignes marquées.

À bientôt,

Je vous envoie de nombreux baisers masqués,

Mélanie,

*Tissu holographique argent disponible dorénavant sur Tissu + ici – Liberty Grantham Peacocks à retrouver ici – Boutons nacrés et passepoil doré Mondial Tissus – Patrons Les nouveaux intemporels pour enfants d’Astrid Le Provost *

*Les influences qui m’ont inspiré cette tenue : les surréalistes – le disco – Paco Rabanne et ses robes métalliques – les BB Brunes – le livre Martine au parc – La colombe de Picasso – Ariel la petite sirène – Janis Joplin – Bonpoint *