Un anniversaire avec la Reine des neiges

Cette année, confinement oblige, nous avons fêté l’anniversaire de Rose à trois. Pas de famille élargie ni d’amis pour fêter sa quatrième bougie, Mademoiselle était un peu déçue mais avec sa légèreté d’enfant, elle a très bien réagi lorsque nous lui avons dit que nous reportions les invitations.

Malgré tout pour son jour J, je souhaitais lui offrir une jolie fête, à la hauteur de ses jeunes espérances. Face au contexte actuel, il me semble important de célébrer la joie pour préserver les bonnes ondes du foyer.

Comme toutes les filles de son âge, Rose s’est prise d’affection pour la Reine des neiges. Bien qu’étant très critique vis-à-vis de l’univers Disney et des dessins animés plus généralement, j’ai souhaité lui faire plaisir en respectant son souhait de thème.

En cette mi-novembre, nous avons donc accueilli Elsa à notre manière et je me suis amusée avec les moyens du bord, à retwister le fameux univers du dessin animé. Une décoration sobre aux couleurs du second volet de l’histoire, essentiellement composée d’éléments glanés dans la nature comme ce lichen (« week-end » dans la bouche de la demoiselle !) ramassé le mois dernier ou ces pommes de pin pailletées (DIY très simple : enduire les écailles de colle puis saupoudrer de paillettes. Rose a adoré cette activité !).

Et depuis maintenant trois ans, pour donner un cadre à la décoration, je compose une arche avec des petites branches tombées des arbres. Cette année, restriction géographique oblige, pas de balades dans les bois, nous avons uniquement ramassé quelques branchages de chênes situés autour de nous.

L’inspiration est venue du jardin cette année. Au printemps dernier, j’avais introduit différents plants d’edelweiss dans un de nos massifs. Sans faire de plans sur la comète, je m’étais dit que ce serait un joli clin d’œil aux paysages enneigés que nous aimons tant. Je suis subjuguée par la délicatesse de cette fleur, sa beauté et ses variations de couleurs. Nous étions si heureux de constater que nos rempotages avaient porté leur fruit. Je vous en glisse un pour le plaisir des yeux et le réchauffement du cœur.

Deux tiges de gypsophile réparti ici et là pour évoquer la neige qui tombe, des flocons et edelweiss « maison », il ne nous en fallait pas plus pour avoir des étincelles dans les yeux. Pour créer les flocons, j’ai reporté différents gabarits sur des feuilles de résine epoxy. Les dessins ont été faits au feutre Posca Craie blanc. Quant aux edelweiss, hasard heureux, ils ont été créés sur des feuilles Canson blanches en suivant le modèle paru dans le Marie-Claire Idées de novembre 2020 (n°141).

Les masques sont des printables gratuits à retrouver ici.

Mademoiselle était heureuse de cette fête improvisée en semaine. Il y aura probablement « un peu plus d’Elsa » lorsque nous ferons la fête avec les copains. Je sais que cette période n’est pas facile pour tout le monde. Ici, en attendant que la légèreté revienne, nous préservons l’optimisme et essayons de ressortir le positif de ces contraintes contextuelles. Cela nous pousse à être de plus en plus imaginatif et à apprécier la simplicité des moments et des choses. L’occasion aussi de nous pencher sur des activités que nous n’aurions peut être pas faites dans la normalité. Toujours relativiser, voir loin, prendre du recul, repenser à nos ancêtres et bien évidemment, entretenir nos lumières intérieures. Voici ce que je me dis tous les jours quelque soit le contexte et que j’avais modestement envie de vous transmettre pour vous donner de la force et du courage. J’ai conscience que ceci est un réconfort bien maigre mais il faut garder coûte que coûte l’espoir et l’optimisme, à l’image de nos enfants, toujours prompts à trouver et reconnaître la joie dans des détails qui paraissent insignifiants aux adultes.

Je vous embrasse,

Belle journée,

Mélanie