Les cadeaux de la vie, chapitre 2

C’était le 31 décembre dernier, l’ultime tête-à-tête de l’année ♡ À l’aune d’une nouvelle période riche en projets, créations, émotions et moments familiaux.

Ce soir-là, Rose n’avait pu lutter longtemps contre la fatigue de la journée. Nous avions commencé le réveillon avec elle jusqu’à ce qu’elle se rende à l’évidence : ses frêles épaules ne pouvaient résister davantage.

Après nos rituels du soir, nous avons repris notre dîner et nos discussions. Je ne vous décrirai pas la soirée mais je sais que j’étais dans la fameuse période « entre deux », suffisamment confiante pour aborder avec clairvoyance mes choix mais pas encore suffisamment pour les vivre avec sérénité.

Une question d’affirmation de soi. Avec les années, je me suis enfin autorisée à m’affirmer durablement; c’est-à-dire me faire pleinement confiance et appliquer cette dernière à tous les aspects de ma vie. Malheureusement, « Madame la peur » revient de temps en temps et frêne mes mouvements avec ses interrogations et son irrationalité.

Ce 31 décembre 2018, je venais de finaliser un shooting photo dans l’après midi. Un nouveau projet qu’il est encore un peu tôt pour annoncer mais je vous en dévoilerai davantage lorsque tout sera finalisé. Il y a parfois des évidences qui ne vous viennent pas immédiatement à l’esprit. De celles qu’on rejettent inconsciemment, ces fameuses barrières invisibles qui nous grisent le moral et plus largement, la vie.

Et puis les années ont filé laissant mûrir mes intuitions et aspirations. Je crois énormément aux signes de la vie et le temps m’a confirmé qu’il fallait savoir prendre son temps pour bien faire les choses. Rien ne sert de se presser. À l’heure de l’info en continu et des réseaux sociaux, je sais que cela parait vain, mais pourtant, il faut savoir ralentir le rythme et écouter sa petite voix intérieure. C’est une façon de se retrouver pleinement et de nourrir son cocon.

Nous sommes uniques, nous n’avons qu’une vie et la vie est trop précieuse. Il faut savoir prendre le temps de voir cette dernière se dérouler devant nous et profiter de ce qu’elle nous donne. Observer son enfant qui joue, partager une activité avec son mari, regarder la pluie tomber ou une fleur pousser. Il faut prendre le temps d’entretenir sa personnalité et entretenir l’harmonie familiale pour ne pas se perdre dans le flot ambiant. Prendre soin de soi et des autres. Entretenir un climat bienveillant et positif, privilégier les choses simples, savourer le calme et la sérénité, faire de jolis gestes car cela fait du bien. Le reste suivra.

Mélanie

*Assiettes de familles et le modèle vert trouvé aux encombrements – verres Beldi le mas imaginaire – verres blancs maisons du monde – serviettes anémones maison margaret – sets de table sia – couverts guy degrenne – bouquet maison composé avec des fleurs de chez dame nature – photophore vert dame nature fleuriste – tasse rose studio arhoj – bougeoir gris alinéa *