Petit bec

Je brillerais peut être par mon manque d’originalité, mais aujourd’hui, j’avais envie de vous parler de Petit bec, marque de mode française spécialisée dans les looks mères/enfants.

On ne présente plus Petit bec, une vraie success story si l’on en croit l’engouement porté pour chaque collection. Pour moi, LA rencontre a eu lieu en 2017, pratiquement un an après la naissance de ma fille. Je suis tombée littéralement amoureuse du style, délicieusement rétro et pourtant, incroyablement dans l’air du temps.

Des lignes modernes et épurées, des couleurs et motifs et surtout une qualité de tissus, MAMA MIA ! Moi qui suis une dingue des matières et du repassage, les blouses sont remarquables de qualité et de solidité, parole de maman d’une petite fille dynamique et romantique.

Ma fille justement. Je ne remercierai jamais assez Olive, la créatrice, car grâce à elle, le premier mot de ma fille en matière de mode a été « blouse ». Ma fille adore les blouses; c’est pour elle, un incontournable de sa garde-robe, un signe d’élégance, un réflexe d’achat lorsque nous sommes en magasin. Un sentiment que nous partageons elle et moi. Alors, si en plus, ces dernières sont roses, ma fille est aux anges …

Côté tricot, qui resterais insensible devant les bloomers d’étés et d’hivers, tous d’une beauté et qualité remarquables. Je regrette de ne pas avoir connu la marque quand Rose était bébé, cela m’aurait permis de varier avec celles que j’avais tricoté et de lui mettre plus tôt des cols pierrot.

Adepte du « mix and match », je me retrouve totalement dans ce que crée Olive. Elle a un formidable don pour marier les motifs et couleurs, on prend énormément de plaisir à composer des looks pour son enfant. Le porté est toujours impeccable, ample comme il le faut. Ma fille qui déteste les vêtements trop prêts du corps n’a jamais prononcé le mot « coincé » (un de ses mots favoris) s’agissant des vêtements Petit bec.

Certes c’est toujours un investissement de départ, mais la qualité en vaut la peine. Étant partisane du « consommer moins mais mieux », je m’y retrouve complètement surtout que Petit bec se revends très bien en seconde main. Si en plus vous avez un petit gabarit à la maison, soyez sûrs que les vêtements dureront un bon bout de temps (notre retour d’expérience)

Petit bec, c’est aussi des petits dessins drôles et emplis d’esprit. Toujours détaillés, pétillants et facétieux, à l’image de ce que la créatrice nous révèle sur ses réseaux sociaux.

Olive sort prochainement de nouveaux modèles féminins, et d’après ce que j’ai vu sur Instagram, ça va être canon ♡

C’est difficile de se lancer dans un secteur aussi concurrentiel que la mode. En y ajoutant la complexité des démarches administratives liées à l’entrepreneuriat en France, il faut beaucoup d’opiniâtreté pour s’engager et faire grandir sa marque. Alors, quand on croise une créatrice aussi talentueuse, on ne peut que l’encourager à continuer de nous émerveiller au fur et à mesure de ses collections.

J’espère que ce post vous aura plu et vous aura permis de (re)découvrir Petit bec.

Let’s go, ma fille va bientôt se réveiller, je vous souhaite une belle journée,


Mélanie


N.B : Je précise, cet article n’est pas du tout sponsorisé, il émane simplement d’une jeune maman souhaitant habiller son enfant avec des vêtements intemporels de qualité; les maîtres mots étant l’élégance et l’éco-responsabilité. Aucune vision moralisatrice ni prétentieuse car personnellement, je déteste le prêt-à-penser. Aucune envie d’offenser quelqu’un plutôt un désir de partage car quand j’aime, je le dis !

*Blouse et col pierrot moisson rayures roses – Blouse tateh coloris torrent – Col champs d’été (violet) mère et fille – Col fleuri vert et bleu ancienne co; le tout ICI *